top of page
Rechercher
  • Kerry Stieger

Que doit contenir un contrat pour influenceurs?


De plus en plus de marques intègrent la collaboration avec les influenceurs dans leur stratégie marketing. Maintenant que cette discipline marketing a définitivement quitté l'enfance, il s'agit de définir des directives claires non seulement pour les processus, mais aussi pour les conditions-cadres.


Outre des briefings bien structurés, il faut également des règles claires pour le déroulement de la campagne. Si l'on ne communique pas clairement dès le début ce que l'on attend, quand et comment, les ennuis sont souvent programmés. Afin d'éviter des malentendus désagréables et d'offrir une sécurité juridique aux deux parties, il est judicieux d'inclure des conditions générales dans le briefing ou, dans le cas de coopérations plus importantes, des contrats fixes. Mais que faut-il y régler?

Briefing

Un briefing clair devrait toujours faire partie intégrante du contrat. Dans un briefing, tous les points importants concernant la campagne et le mandat sont consignés.

Droits d'image


Il est important de préciser dans le contrat ce qui peut être fait avec les images créées pour la campagne.

  • Le client (la marque) peut-il utiliser librement les images pour ses propres canaux de médias sociaux ?

  • Le client peut-il modifier les images?

  • Le client* doit-il toujours faire référence à l'influenceur?

  • Le client* peut-il également utiliser les images à d'autres fins (p.ex. publicité imprimée)?

  • Les images sont-elles créées exclusivement pour la campagne et postées uniquement sur le canal de l'influenceur ou utilisées par les deux parties à d'autres fins?

  • Le client peut-il modifier les images?

  • Le client* doit-il toujours faire référence à l'influenceur?

  • Le client* peut-il aussi utiliser les images à d'autres fins (p.ex. publicité imprimée) ?

  • Les images sont-elles créées exclusivement pour la campagne et postées seulement sur le canal de l'influenceur ou utilisées par les deux parties à d'autres fins ?

Salaire / valeur du produit / service


Le contrat mentionne aussi la manière dont l'influenceur est rémunéré pour son travail. L'influenceur peut être rémunéré au moyen d'un cachet / d'honoraires. Il reçoit donc un certain montant pour la production et la publication du contenu sur ses canaux.


Les facteurs suivants sont pris en compte pour déterminer le montant du cachet : la qualité des followers, l'engagement, la portée sur le marché cible, les formats de contenu, la charge de travail et la valeur du produit/service. Le produit/service peut être déduit soit en tant que rémunération complète, soit en tant que partie de celle-ci.



Tu trouveras ici de plus amples informations sur les coûts d'un influenceur.

Format & étendue



Sous ce point, on règle ce qui doit être posté, quand et dans quelle quantité.

  • Qu'est-ce qui est publié ? (image, vidéo, article de blog, etc.)

  • Où/sur quel canal est publié ? (Important : toujours mettre en lien le canal choisi, car certains influenceurs possèdent plusieurs profils sur une plateforme).

  • Quelle quantité de quel contenu est publiée?

  • Spécifications du contenu (longueur du message, nombre d'images, etc.)


Alternativement, ce point peut également être consigné dans une confirmation de commande.

Timing


Dans le contrat, le timing définit ce qui doit être fait et quand il doit être posté. Il est aussi précisé avant quelle date le contenu doit être envoyé pour approbation (dans la mesure où une validation a été convenue). Cela devrait avoir lieu quelques jours avant la publication prévue, afin qu'il reste du temps si quelque chose doit être adapté. Une fois que tout a été approuvé, l'influenceur peut publier le contenu à l'heure prévue dans le contrat. La durée de la campagne doit être mentionnée sous ce point.

Non-exécution

En plus de ce qui doit être fait, il est urgent de régler dans le contrat ce qui se passe, si l'une des parties ne remplit pas ses obligations (par ex. la contribution n'est pas publiée ou est publiée trop tard).

Exclusivité & délais de blocage


L'exclusivité et les délais de blocage sont aussi réglés dans le contrat. Ces périodes d'embargo et ces interdictions de concurrence doivent être proportionnelles et spécifiques. Il s'agit de déterminer si l'influenceur peut faire de la publicité pour la concurrence pendant la campagne en cours et combien de temps dure la période d'interdiction après la fin de la campagne (pendant laquelle l'influenceur ne peut pas faire de la publicité pour la concurrence). Il faut impérativement veiller à ce que la concurrence soit clairement mentionnée (de préférence une liste exhaustive), car il est souvent difficile pour les personnes extérieures de savoir quelles autres marques appartiennent au même groupe et lesquelles sont des concurrents directs.

Paiement

Un autre point à régler est celui du paiement. Quand doit-on payer (lors de l'attribution du mandat, après la publication) et dans quel délai ? Et qu'est-ce qui est inclus dans les honoraires.


Important: si les honoraires des influenceurs ne sont pas facturés par une entreprise, ils doivent apporter la preuve de leur statut d'indépendant au destinataire de la facture. Sinon, tu cours le risque de payer les influenceurs au noir, ce dont tu peux être tenu responsable.

Code de conduite


Dans le code of conduct sont consignées des règles générales de comportement, comme : pas de contenus pornographiques, pas de déclarations politiques, pas de cigarettes, pas de drogues, pas de discrimination et pas de mention de la concurrence dans les contributions.

Conclusion

Comme pour tous les autres contrats, il est tout aussi important de consigner toutes les informations, même celles qui semblent évidentes. N'oublie pas que ce qui te parait logique peut être très différent aux yeux de ton partenaire contractuel. Un contrat clairement réglementé permet d'éviter toute ambiguïté dès le départ et chaque partie sait ce qu'elle doit faire.

As-tu besoin d'aide pour rédiger tes contrats d'influenceur? Alors contacte-nous.


Comments


bottom of page